Né au début des années 90. Verseau ascendant Balance.
On le qualifie de gentil et créatif.

A fait partie du défunt collectif anonyme Sasskou. A également collaboré avec la coopérative artistique Le Sacre. Collabore désormais parfois avec Les Mêmes-Cacaïstes et Jeunesse Cosmique et d'autre monde.

Passionné de l’être humain dans son ensemble (presque), de ses quêtes, de ses multiples facettes. Tente de s’adonner à l’art quotidiennement, au plaisir aussi, et aime bien le cinéma et la musique et plein d'affaires. Prend son temps.

A un baccalauréat en communication: cinéma à l’UQÀM, profil réalisation. Est à la maîtrise: recherche-création en média expérimental sous le réseau international Hexagram. Travaille entre autres sur l'immersion, la cognition/perception et la question du «bien-être». Joue souvent avec des capteurs d'ondes cérébrales et d'autres bébelles psychophysiologiques.

A fait des courts métrages, des clips, des performances, du son pis du visuel par ici et là. Bosse à la pige, s'amuse et réfléchit. Son principal instrument est la voix. Plusieurs de ses projets, dont son premier documentaire fait avec un peu d’argent, Qui nous sommes, font le tour des festivals. A déjà gagné plusieurs prix. Son art a entre autres été à Londres (Institute of Contemporary Arts), Munich (FSF, filmmuseum), Moscou (VGIK), Morelia (CMMAS, Visiones Sonoras), Osaka (INTAC), Téhéran (RooBeRoo), Vancouver (DOXA) et Montréal (Eastern Bloc, Cinémathèque Québécoise, Elektra/Mian, RIDM...)...

Ne se gêne pas pour entremêler ses passions, explorer divers horizons. Maxime est un observateur sensible, un penseur volatile et expérimentateur.


[ e n g l i s h ]

Using Format